Pas de recette aujourd'hui mais un autre "micro-reportage" (souvenez-vous, le premier se déroulait à l'Institut Paul Bocuse, au restaurant "Saisons"). A la fin de l'article, n'hésitez pas à me faire part de votre intérêt ou non, pour la rubrique "micro-reportages", afin de savoir si je continue cette catégorie. Sachez, par ailleurs, qu'aucun de mes articles n'est "sponsorisé", je ne touche donc aucune rémunération pour vous parler de tel ou tel restaurant, je partage juste avec vous mes coups de coeur. Mais trêve, de blabla! Place au reportage.

Nous avons mangé, hier soir, dans un petit restaurant où nous étions déjà allées il y a quelques temps et qui nous avait particulièrement plu, tant par le contenu des assiettes que par l'ambiance. Il s'agit de la Cantine des Sales Gosses, qui se trouve dans le centre de Lyon, plus précisément, 5 rue de la Martinière. 

Parlons tout d'abord de l'ambiance: la salle est décorée avec un grand nombre d'objets pour le moins hétéroclites, cela va d'un grand tableau représentant un éléphant rose (ceux qui me connaissent devineront rapidement qu'il m'a particulièrement plu...), à de petites statues de sorcières surplombant notre table; des tableaux en ardoises présentent la suggestion des vins. Les sets de table sont faits de gros puzzles en mousse colorée pour les enfants (voyez les photos). Le service, quant à lui, est très chaleureux. C'est un peu comme si l'on mangeait chez des amis. La seule critique que l'on peut faire, est le bruit ambi ant qui oblige à tendre l'oreille et à parler un peu plus fort qu'à l'habitude; peut-être cela vient-il de la configuration de la salle?

Abordons maintenant le côté culinaire: on a le choix entre deux menus "surprises": l'un à 25€ avec entrée, plat et dessert, l'autre à 29€ avec le fromage en plus; et la carte (il est bon de noter qu'un plat entièrement végétarien figure sur celle-ci, peut-être même végétalien sur demande?) Nous avons toutes deux pris un menu "surprise", nous ne savions donc pas ce que nous allions manger car le menu est concocté en fonction de l'humeur du chef Max Van-Haeken. Rassurez-vous, il tient tout de même compte des aliments que vous n'aimez pas, mais il est en revanche impossible de savoir à l'avance ce que vous allez manger (bon d'accord, nos voisins de table sont arrivés avant nous et ont eux aussi pris un menu "surprise" donc nous savions un tout petit peu ce que nous allions manger, mais chuuuut!) 

Cantines_sales_gosses

Nous avons donc eu en entrée, "l'asperge du pauvre" et sa vinaigrette de foie gras, accompagnée d'une brioche maison et d'un médaillon de foie gras. "L'asperge du pauvre" étant en réalité un émincé de poireaux, qui se mariait particulièrement bien avec le foie gras.

Entr_e

En plat principal, un suprême de poulet et ses petits légumes du marché. L'association d'une tranche de lard croustillant avec le poulet était très sympa (c'est un idée à retenir ;) Les petits légumes étaient juste croquants, en opposition avec la galette de pomme de terre, qui était elle, moelleuse à souhait.

Plat

Pour terminer, nous avons gouté une verrine au chocolat, orange amère et meringue, qui a su réveiller nous papilles, tout en finissant le repas sur une douce note sucrée.

Dessert

En bref, nous n'hésiterons pas à retourner et à vous recommander la Cantine des Sales Gosses, mais allez-y plutôt entre amis qu'en couple (tout du moins, pas pour un dîner romantique ;)

Veuillez m'excuser pour la qualité des photos, mais tête en l'air que je suis, j'ai oublié mon appareil photos et j'ai du utiliser un téléphone portable... Mais plutôt que de ne pas vous parler du resto, j'ai préféré mettre des photos qui ne font malheureusement pas honneur à la présentation très soignée des plats.